Malus CO2 et Malus au poids : comment s'appliquent les Malus écologiques ?

Depuis le 1er janvier 2022, le Malus sur le CO2 évolue et se voit complété d'un Malus au poids. Quelques explications !

Le Malus CO2 évolue

Au premier janvier 2022, le seuil du Malus CO2 est passé de 133g/km à 128g/km, de nouveaux véhicules sont donc concernés. Concrètement, cela a un impact direct sur son coût qui passe de 30 000 € à 40 000 € de plafond.

Le Malus au poids s’ajoute

Un nouveau malus est apparu en ce début de nouvelle année, et il concerne le poids des véhicules. Ce malus s’applique sur les véhicules de plus d’1,8 tonne et a pour but d’écarter un maximum les SUV, breaks et berlines qui prendraient trop de place sur l’espace public et engendreraient des dégâts plus importants en cas d’accident.

De nombreux modèles de véhicules sont donc concernés, comme les X5, X6, X7 et Série 5 chez BMW, ou encore les Q7, SQ5 et A6 chez Audi.

Le poids sera affiché sur la carte grise du véhicule, qui indiquera une catégorie G.
Le calcul du Malus est simple : 10€/kg à partir de 1,8 tonne.
Attention, ce malus ne concerne que les véhicules produits à partir de 2022. Comme pour le Malus C02, vous êtes exonéré de 10% du prix par an. Par exemple, en 2025, on retirera donc 30% du Malus pour un véhicule de 2022.

Qui est exonéré du Malus au poids ?

Plusieurs critères d’exonération ont été inscrits pour éviter l’application du Malus au poids : si vous possédez une carte d’invalidité, si votre véhicule est électrique, hydrogène ou hybride avec une autonomie d’au moins 50 km, si c’est un véhicule utilitaire.

Vous bénéficiez également d’une réduction considérable sur le Malus si vous avez au moins trois enfants à charge : 200kg de moins par enfant seront donc appliqués.

#